Pacte civil de solidarité (PACS)

Deux personnes majeures peuvent organiser leur vie commune en passant un contrat dénommé Pacte Civil de solidarité (PACS). Ce contrat crée des droits et obligations pour les partenaires, et notamment « une aide mutuelle et matérielle ».

Partenariat belge (cohabitation légale)

La déclaration de cohabitation légale est un régime de partenariat pour les personnes résidant en Belgique.

Les autorités belges pourront exiger du futur partenaire français un certificat de célibat délivré par notre consulat afin de vérifier sa situation matrimoniale.

Si ce partenariat n’est pas contraire à l’ordre public français (partenariat entre frère et sœur par exemple) il pourra être reconnu fiscalement par les autorités françaises.

Il ne produit pas d’autre effet en France.

PACS et cohabitation légale

Si vous êtes pacsés(ées) ou si vous allez vous pacser et que vous souhaitez également être cohabitants légaux, prendre conseil avant toute chose auprès de l’administration communale de votre lieu de résidence.

.

Vous souhaitez souscrire un PACS ?

Généralités

Vie commune :

En application des articles 515-1 à 515-7-1 du code civil, deux personnes majeures peuvent organiser leur vie commune en passant un contrat dénommé Pacte Civil de solidarité (PACS). Ce contrat crée des droits et obligations pour les partenaires, et notamment « une aide mutuelle et matérielle ».

Effets :

Le PACS produit des effets sur les biens et en matière fiscale.

Il produit ses effets entre les partenaires à la date de son enregistrement.

Le PACS ne produit aucun effet sur :

• le nom de famille
• les règles de filiation
• l’autorité parentale
• l’adoption
• la procréation médicalement assistée.

Plus d’information ici

Conditions

Lorsque le PACS est conclu à l’étranger, l’un des partenaires au moins doit être français.

Vous ne pouvez pas conclure un PACS si :

  • vous êtes mineur, même émancipé ;
  • vous avez un lien de parenté ou d’alliance en ligne directe avec votre partenaire, ou si vous êtes collatéraux jusqu’au troisième degré inclus ;
  • vous êtes marié/e ;
  • vous êtes déjà lié/e par un PACS.

Résidence commune :

Ce consulat sera compétent si au moins un des futurs partenaires est résident en Belgique.

Le futur partenaire qui ne résiderait pas encore en Belgique doit prévoir de résider avec le partenaire déjà résident.
En outre, il doit se mettre en ordre vis-à-vis des autorités belges

En tout état de cause, les partenaires doivent résider ensemble en Belgique ou prévoir d’y résider ensemble dès l’enregistrement du PACS.

Convention :

Le PACS suppose qu’une convention sur l’organisation de votre vie commune (patrimoine, gestion de vos biens, participation financière à la vie du ménage, etc…) soit rédigée et signée par les deux partenaires.

Plus d’informations et aide à la constitution du dossier : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1618.

Veuillez noter qu’une convention de PACS ne peut en aucun cas contenir de dispositions testamentaires : il vous faut alors rédiger un testament à part entière.

Dossier

Le dossier est à envoyer par courrier postal (pas de remise au consulat) à l’adresse suivante :

Consulat général de France à Bruxelles,
Boulevard du Régent, 42
1000 Bruxelles

Il vous appartient d’envoyer les pièces et les formulaires suivants à ce consulat qui vous contactera pour convenir d’un rendez-vous en vue de l’enregistrement de votre PACS.

PNG

Le jour du rendez-vous, la comparution personnelle et simultanée des deux partenaires est obligatoire.

Liste des pièces à fournir pour chacun des partenaires :
Partenaire(s) françaisPartenaire étranger
Original de la copie intégrale de l’acte de naissance datant de moins de 3 mois (ni extrait, ni photocopie).

L’acte est délivré gratuitement par :



Pas nécessaire pour les personnes françaises nées en Belgique dont l’acte a été enregistré au consulat (voir rubrique naissance dans le cas contraire)

Original de la copie intégrale de l’acte de naissance datant de moins de 6 mois (pas de photocopie) qui devra être, le cas échéant :

Photocopie d’un justificatif de nationalité et d’identité française :

Photocopie d’une pièce d’identité :

pour un ressortissant belge :

  • carte d’identité ou passeport



pour un ressortissant d’une nationalité tierce :

  • carte d’identité ou passeport
  • + titre de séjour du pays de résidence
Justificatif de résidence

Justificatif de résidence



Déjà marié(e) auparavant ?

  • Vous avez divorcé à l’Étranger ? Si la mention de divorce ne figure pas sur votre acte de naissance, un dossier divorce en vue de régulariser cette situation devra également être joint



Le certificat de non-Pacs daté de moins de 3 mois qui peut être obtenu à l’aide du téléservice suivant :



https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R2107

Certificat de coutume délivré par son ambassade ou son consulat attestant que le partenaire étranger est majeur, juridiquement capable et célibataire.
Les partenaires belges s’adresseront au Service public fédéral de la Justice
Liste des formulaires à joindre pour les deux partenaires :

Contact

Pour toute autre question et/ou pour prendre rendez-vous (PACS uniquement), contactez-nous par courriel en cliquant ci-dessous :

Après le PACS…

La publicité du PACS

Après l’enregistrement du PACS, le consulat procède aux formalités de publicité.

Il est fait mention de l’existence du PACS, avec indication de l’identité de l’autre partenaire.

Ainsi, si le partenaire est :

  • né en France, l’acte de naissance sera mis à jour par la mairie du lieu de naissance
  • né à l’étranger et est Français, l’acte de naissance français sera mis à jour par le service central d’état civil à Nantes
  • né à l’étranger et est étranger, le répertoire civil annexe sera renseigné par le service central d’état civil à Nantes.

Le PACS n’est opposable aux tiers qu’à compter du jour où les formalités de publicité sont accomplies.

Attestation de PACS

Chaque partenaire obtient un récépissé lors de l’enregistrement de la convention.

Modification du PACS

Selon les dispositions de l’article 515-3 du code civil et pendant toute la durée du PACS, les partenaires peuvent modifier les dispositions de la convention qu’ils ont conclue.

Il peut s’agir notamment de soumettre la gestion de leurs biens aux règles des nouveaux articles 515-5 à 515-5-3 du code civil ou opter pour un nouveau régime par convention modificative. Quelle que soit la date à laquelle le PACS a été conclu, et quel que soit le motif de la modification, le greffe du Tribunal d’Instance ou le Consulat de France qui a reçu la déclaration initiale du PACS est seul compétent pour enregistrer la convention modificative.

Les partenaires peuvent soit se présenter en personne au greffe du Tribunal d’Instance ou au consulat de France compétent (après s’être assuré au préalable que quelqu’un pourra les recevoir), soit lui adresser par courrier recommandé la convention de PACS portant modification de leur convention initiale.

Cette convention modificative doit être rédigée en langue française et signée par les deux partenaires.

PACS conclu avant le 1er janvier 2007

Les nouvelles modalités d’enregistrement de la modification du pacte civil de solidarité sont applicables dès le 1er janvier 2007 au PACS conclu avant cette date.

Dissolution de PACS

Le PACS peut être dissous :

  • par le décès de l’un des partenaires,
  • par le mariage des partenaires ou de l’un d’eux,
  • par déclaration conjointe des partenaires,
  • par décision unilatérale de l’un d’eux.

Plus d’informations ici

Retour vers la rubrique Vos démarches

Dernière modification : 27/11/2018

haut de la page