Portrait du mois : Marc Fleurieu, Emmanuelle Sangouard et Françoise Chotard

Marc de Fleurieu et Emmanuelle Sangouard dirigent depuis 2018 Sciences Po Alumni Belgium, l’association des anciens élèves de Sciences Po Paris résidant en Belgique. Après 25 années passées à la tête de l’association, Françoise Chotard en est aujourd’hui la Présidente d’honneur. Nous les avons rencontrés tous les trois, le 13 novembre dernier, lors de leur première soirée de gala à l’Arsenal (Bruxelles).

PNG Françoise Chotard, Marc de Fleurieu, Emmanuelle Sangouard et leur invité d’honneur Christine Ockrent, le 13 novembre 2019 à l’Arsenal (Etterbeek).

Si cette rencontre a été l’occasion d’en apprendre davantage sur l’une des plus grandes communautés d’alumni recensée en Belgique, nous avons également souhaité nous renseigner sur leur parcours personnels. Françoise Chotard, Emmanuelle Sangouard et Marc de Fleurieu ont respectivement été diplômés de Science Po en 1980, 1992 et 2001. Bien que similaires en certains points, leurs parcours ont chacun leur singularité.

Qui sont-ils ?
La présidente d’honneur et première du groupe à avoir été diplômée de Sciences Po, Françoise Chotard, a également fréquenté l’université Paris Dauphine. Cela fait maintenant 30 ans qu’elle travaille dans la sphère européenne. En effet, après avoir été conseillère en affaires européennes pendant 10 ans, elle crée en 1999 la représentation de l’Île-de-France à Bruxelles qu’elle dirigera jusqu’en mars 2018. Désormais, elle développe de nouvelles activités dans le domaine du conseil et de la formation.

Emmanuelle Sangouard, actuelle codirigeante de l’association, a quant à elle, démarré sa carrière au sein du groupe Lagardère avant de rentrer chez L’Oréal, puis Unilever. Elle est également cofondatrice du cabinet de conseil Bee et accompagne depuis plus de 10 ans des clients internationaux dans le développement de leurs activités économiques.

Marc de Fleurieu, dernier diplômé de Science Po du groupe et actuel codirigeant de l’association, est installé en Belgique depuis 10 ans. Il dirige les activités de prospection et de communication au sein de logos, une agence de relations publiques. Auparavant, il était consultant indépendant. C’est ainsi qu’il s’est familiarisé aux institutions européennes, notamment en participant à l’organisation des Journées européennes du développement.

Un réseau diversifié
A eux trois, ils représentent Sciences Po Alumni Belgium qui existe depuis bientôt 30 ans. Créée en 1991 par Christophe Leclercq, fondateur du média pan-européen Euractiv, l’association a bien evolué. Depuis 2017 ans, le bureau de l’association a été renouvelé et élargi afin de mieux représenter la diversité des profils de l’association.
Et pour cause, en 2018, Sciences Po Alumni Belgium mène une enquête auprès des diplômés résidant en Belgique. Il s’avère que 60% de leurs alumni travaillent dans les affaires européennes, au sein des institutions ou pour les différentes représentations d’intérêts publics ou privés. Toutefois, un gros tiers est investi dans les secteurs de l’industrie (alimentaire, énergie, luxe), les services (marketing, communication, services financiers, avocats) ou encore le secteur public belge. Certains sont même des retraités.
Néanmoins, on ne serait nier les profils diversifiés de leurs alumni. Parmi eux, des entrepreneurs comme Laurent Alexandre ou Framboise Garnier-Boulez, des chefs d’entreprise comme Anne-Sophie Eymeoud, des journalistes tels Jean Quatremer, des hauts fonctionnaires européens tels Valère Moutarlier, le nouveau directeur de cabinet de Thierry Breton, le commissaire européen au marché intérieur. Même au Parlement européen, les Français ont élu en mai dernier de nombreux anciens élèves de Sciences Po à travers tout le spectre politique : Pierre Larrouturou, Emmanuel Maurel, Raphaël Glucksmann, Manon Aubry, Arnaud Danjean, Geoffroy Didier, Brice Hortefeux, Nathalie Loiseau et Marie Toussaint.

Un réseau qui s’entretient
Le Gala
Afin d’entretenir ce réseau, des évènements sont régulièrement organisés. Le dernier en date, celui du 13 novembre 2019 où près de 150 membres se sont réunis à l’Arsenal pour la première soirée de gala et de levée de fonds de l’association à Bruxelles. Ce fut l’occasion de retrouvailles chaleureuses dans une atmosphère conviviale nous relate Emmanuelle Sangouard.
Ce fut l’occasion pour Martine Bournerias, vice-président du réseau, de rappeler la priorité donnée à l’animation internationale du réseau et au travail en synergie avec l’école. Nathalie Jacquet a quant à elle évoqué le lancement de l’université européenne CIVICA, qui réunit 7 institutions de rang mondial en sciences sociales, humanités et management. Hélène Farnaud-Defromont, Ambassadrice de France auprès du Royaume de Belgique, a par la suite présenté ses missions.

Les autres activités
Marc de Fleurieu nous a apporté des renseignements supplémentaires sur les nombreux rendez-vous annuels de l’association. Les plus réguliers sont les « happy hours » dans le quartier européen, ils permettent notamment de rencontrer les jeunes diplômés. L’été, les membres de l’association se retrouvent souvent autour des guinguettes éphémères du parc du Cinquantenaire. Dans le même esprit, Marc de Fleurieu nous exprime qu’ils ont été très heureux de participer en juin dernier à la soirée inter-écoles sponsorisée par leur partenaire France Alumni Belgique. Enfin, des visites culturelles sont également organisées, comme celles du Musée Hergé ou du Musée royal de l’Afrique centrale de Tervuren en 2019. Ils parviennent notamment à gérer la diversité des profils d’alumni grâce aux groupes créés par Sciences Po Alumni Belgium sur LinkedIn et Facebook.

Qu’attendez-vous des Français de Belgique ?
Cet entretien peut-être l’occasion de renouer le fil entre l’association et les diplômés de Science Po parmi nos lecteurs. Le réseau France Alumni Belgique sera certainement aussi l’occasion de faire connaître les activités de Sciences Po Alumni Belgium.
Si vous êtes ancien de Sciences Po et que vous souhaitez participer à nos activités, n’hésitez pas à nous contacter scpo.alumni.belgium@gmail.com.

Le petit coin de paradis belge des interviewés ?
Marc de Fleurieu : « Une promenade matinale dans le Bois de Hal, près de la forêt de Soignes lorsqu’une étonnante mer de jacinthes vient tapisser le sous-bois de bleu. »
Françoise Chotard : « D’accord avec Marc, mais j’aime aussi beaucoup le village du livre à Redu au cœur des Ardennes qui allie culture et belle nature ! »
Emmanuelle Sangouard : « Je dirai volontiers que j’ai adoré découvrir la réserve naturelle du Zwin à côté de Knokke. »

Retrouvez Sciences Po Alumni Belgium sur https://www.sciences-po.asso.fr/gene/main.php?base=01&action=details&id_news=1311

Dernière modification : 09/03/2020

haut de la page